Simone Anthériou (1905-2001)

Contenu

Titre

Simone Anthériou (1905-2001)

lien avec Georges Canguilhem

Simone Anthériou est l'épouse de Georges Canguilhem.

Auteur principal

Anthériou, Simone

Biographie

Simone Anthériou (1905-2001), née à Saint-Étienne, de confession protestante, a vécu ses années de jeunesse à Nîmes où elle eut notamment pour professeur Jeanne Alexandre. La famille possédait par ailleurs une demeure très ancienne à Mazet-Saint-Voy, dans le hameau de Mazalibrand, commune de Haute-Loire voisine du Chambon-sur-Lignon, où elle passait parfois une partie des vacances d’été.
Elle a suivi des cours au Collège Sévigné enseignés par le philosophe Alain.
Agrégée de lettres en 1929, Simone Anthériou a noué des relations d'amitié avec la philosophe Simone Weil, alors, tout comme elle, jeune enseignante. Simone Anthériou a mené une carrière d'enseignante dans plusieurs lycées successivement.
Mariée en septembre 1932 avec Georges Canguilhem, ils ont eu ensemble trois enfants : Bernard en 1933, Françoise en 1934 et André en 1937.

Langue

français

Ressources documentaires associées

La bibliothèque personnelle de Georges Canguilhem comporte une publication à laquelle Simone Canguilhem a contribué

Bibliography

Voir l'hommage rendu par Jacques Bouveresse à Simone Anthériou dans sa préface des «Œuvres complètes. Tome 1, Études philosophiques et politiques, 1926-1939» (2011), p. 63
Simone Anthériou est mentionnée sous son nom d'épouse dans les volumes 1, 3, 4 et 5 des «Œuvres complètes» de Georges Canguilhem.