Henry Ingrand (1908-2003)

Contenu

Titre

Henry Ingrand (1908-2003)

lien avec Georges Canguilhem

Durant la guerre, Georges Canguilhem fut l’un des proches collaborateurs du médecin Henry Ingrand, chef régional des Mouvements Unis de Résistance (M.U.R), au sein desquels Georges Canguilhem assuma des responsabilités régionales.

Auteur principal

Ingrand, Henry

Biographie

Henry Ingrand est né le 18 août 1908 à Échiré (Deux-Sèvres) et mort le 23 novembre 2003 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).
Bachelier, il se dirige vers des études de médecine et devient externe des Hôpitaux de Paris puis interne des Hôpitaux de la Seine, diplômé de l'Institut de médecine coloniale de Paris, médecin sanitaire maritime.
Il effectue son service militaire au service de santé en 1934 puis devient copropriétaire d'une clinique chirurgicale à Argenteuil et médecin contrôleur de la Fédération mutualiste de la Seine.
En 1939, il est affecté comme médecin-lieutenant à une équipe chirurgicale de l'HOE n° 7 au sein de la 3e Armée.
Ne pouvant accepter l'Armistice, il commence d'abord la lutte par une résistance individuelle et participe à la manifestation du 11 novembre 1940 à Paris. Henry Ingrand fut un pionnier et un dirigeant régional de la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale, ce qui lui valut d'être fait Compagnon de la Libération.
Nommé Commissaire régional de la République sur la Région R6 par le général de Gaulle dès le printemps 1944, il prend son poste à Clermont-Ferrand le 28 août 1944, à la libération de la capitale de l'Auvergne, et le garde jusqu'en 1946.
Nommé ensuite Commissaire honoraire de la République, Henry Ingrand, est, entre 1946 et 1952, Commissaire régional de la République chargé du tourisme, puis Commissaire général du tourisme. Président de la Commission du Tourisme de l'OECE et Président de l'Union internationale des organismes officiels du tourisme, il est également administrateur de l'Aéroport de Paris de 1948 à 1952 et administrateur de l'agence Havas et Président du Comité de tourisme de l'OECE (1949-1952).
Représentant de la France auprès de l'UNWRA à Beyrouth, avec rang d'Ambassadeur, Henry Ingrand est également Ambassadeur de France en Colombie (1955-1958).
Secrétaire général pour les affaires algériennes en 1959 et Ministre plénipotentiaire de 1ère classe la même année, Henry Ingrand est ensuite Ambassadeur de France au Venezuela de 1961 à 1963.
Président du Conseil d'administration des Houillères du Bassin de Provence (1964-1969). Ministre plénipotentiaire hors classe (1970).
Il est ensuite conseiller aux affaires internationales du Groupe des Charbonnages de France et de la Société CdF-Chimie (1970-1977).

Langue

français

Ressources documentaires associées

Au CAPHÉS :
Sur la Résistance de Georges Canguilhem, on peut consulter le dossier GC. 1.2 dans son fonds d'archives
Des documents en lien avec Henry Ingrand sont conservés dans plusieurs institutions : les Archives nationales, les Archives de l'APHP, les Archives départementales du Cantal, les Archives départementales du Puy-de-Dôme, archives du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères

Bibliography

Henry Ingrand est mentionné dans les volumes 4 et 5 des «Œuvres complètes» de Georges Canguilhem.