Georges Lapassade (1924-2008)

Contenu

Titre

Georges Lapassade (1924-2008)

lien avec Georges Canguilhem

Georges Lapassade a assisté au séminaire de Georges Canguilhem au début des années 1960 et a notamment contribué à la publication collective issue du séminaire, «Du développement à l'évolution au XIXe siècle».

Auteur principal

Lapassade, Georges

Biographie

Georges Lapassade, né le 10 mai 1924 à Arbus, dans les Basses-Pyrénées, et mort le 30 juillet 2008 à Stains (Seine-Saint-Denis) est un psychosociologue et universitaire français.
Agrégé, il est docteur-ès-lettres en 1962, soutenant à l'Université de Paris sa thèse principale intitulée «L'entrée dans la vie» et sa thèse complémentaire intitulée «L'éducation négative : Essai sur les origines et les fondements rousseauistes du non-directivisme».
Georges Lapassade est maître de conférences à l'université de Tunis puis, après son expulsion, il est maître-assistant de sociologie à l'université de Tours à partir de 1966, puis professeur de sciences de l'éducation à l'Université Paris-VIII, à Vincennes puis à Saint-Denis, à partir de 1971.
Il s’intéresse à la psychanalyse (il a fait deux analyses, une avec Elsa Breuer et l'autre avec Jean Laplanche) et à la biologie (il travaille avec Georges Canguilhem). Il participe à la revue «Arguments» dirigée par Kostas Axelos et Edgar Morin et s’intéresse à la psychothérapie institutionnelle. Il reprend à Félix Guattari le syntagme « analyse institutionnelle » pour désigner une sociologie d’intervention, avec la collaboration de René Lourau. Il est une des figures importantes de la psychosociologie, de l’ethnologie et de la pédagogie. Ses actions en milieu étudiant durant les années 1958-1968 ont eu un impact important dans l'avènement des événements de mai 1968. Il introduit en France l’ethnométhodologie. C’est le premier sociologue français à avoir travaillé sur le rap à partir de 1989. Il se penche ensuite sur les phénomènes d’états modifiés de conscience.

Langue

français

Ressources documentaires associées

La bibliothèque de Georges Canguilhem comporte la thèse de G. Lapassade et deux publications auxquelles G. Lapassade a contribué dans le cadre de son séminaire.
Georges Lapassade est présent dans les archives de Georges Canguilhem
Les archives de Georges Lapassade ont été déposées à la bibliothèque de Sainte-Gemme (Marne).
La Bibliothèque de l'ENS Ulm-Lettres et sciences humaines conserve des documents relatifs à G. Lapassade dans le fonds Jean Hyppolite.
D'autres institutions conservent des documents en relation avec G. La passade : le CIRDOC (Béziers), La Contemporaine (Nanterre), la Bibliothèque de l'Université Paris 8, la bibliothèque Henri Piéron (Université Paris Cité, site Boulogne)

Source

Bibliography

Georges Lapassade mentionné dans les volumes 3 et 5 des «Œuvres complètes» de Georges Canguilhem.

Ressources liées